vendredi 22 août 2014

J'ai lu "Tahoe, l'enlèvement" de Todd BORG

"Tahoe, l'enlèvement" de Todd Borg 

offre, en début de lecture, un sentiment étrange. L'écriture en semble frustre, le sujet d'ouverture convenu pour créer une accroche, le "héros" pas très humain. Ensuite, tout le monde semble se remettre assez habituellement de cette prise d'otage improbable d'une femme par deux méchants à la proue d'un bateau de "croisières touristiques sur le lac Tahoe" et l'impression de malaise a persisté, lors de ma lecture en ebook.

   Plus encore qu'un livre imprimé, un ebook prête le flan au doute lors de sa lecture car il y a toujours le risque d'avoir en fichier un ebook fait à la va-vite, ou traduit par un amateur, ou océrisé par un béotien, etc... En gros, la possibilité de s'être fait refiler une mauvaise version électronique d'un bouquin honorable ou une œuvre écrite par un amateur qui la présente comme un véritable produit d'édition.

   Pourtant, le livre papier existe bien et a eu son petit succès mais les premiers chapitres semblent bien patauds alors que les universités américaines font des cursus d'écriture de romans comme les françaises de la sociologie économique ou que sais-je encore... Un auteur américain qui a sorti son livre sur place apporte généralement dès les premiers chapitres une sensation confortable de déja-vu aussi sécurisante que celle de découvrir une nouvelle série US sur une chaine pluraliste : on connait déjà le type de narration, les 3 rebondissements par épisode, la relation entre les 2 personnages principaux...

Question de traduction et relecture alors? 

Aucune raison de douter de Pascal Aubin, le traducteur mais certaines phrases semblent quand même poser problème : alors que l'auteur est lancé et a montré son talent de narrateur de scènes d'action, lire pendant une bataille sanglante sur un bateau en danger " Il valait la peine de prendre le temps de ralentir le bateau" semble nous arriver tout droit de l’Angleterre victorienne.

      Le fait que le détective privé Mckenna sorte rarement de chez lui sans son énorme chien qu'il emmène même lors de poursuites en bateau en tirant avec son hors-bord une chaloupe en plastique ou se couche le clébard évoque davantage un récit comique qu'un polar.
       Ses relations de travail sur un pied d'égalité avec toutes les polices et bureaux de shérifs locaux semble aussi très éloigné des habitudes de rivalités et d'esprits de clocher qu'on rencontre habituellement au sein des services de l'ordre même si le fait qu'il est un ancien flic de san-francisco peut l'expliquer en partie.
     Mais il est vrai que dans ce comté, le chirurgien est aussi un meilleur décripteur de caractères chinois que deux experts reconnus, que la petite amie du héros fait des kilomètres pour prendre un potage avec McKenna et rentre ensuite chez elle, que les services de polices tolèrent dans leur comté une secte armée jusqu aux dents alors que le Patriot Act autorise à peu près n'importe quelle perquisition ou arrestation, que l'immense territoire que la secte occupe est décrit ailleurs comme un carré de quelques centaines de mètres de côté... des invraisemblances ou erreurs qui font douter de la moindre vraisemblance alors que le reste est plutôt bien raconté.

Il reste que j'ai trouvé le roman  plus intéressant que je ne le laisser penser ici.
On voit assez rarement une action se dérouler dans cette contrée montagneuse proche du pacifique, ceux qui ont eu un grand chien reconnaitront bien des attitudes de Spot, le monde des anciens chercheurs d'or et des immigrés chinois est décrit lors d'un retour dans le passé, un des personnages fait bien vivre son projet de lutte contre le mysogisme qui règne lors de la distribution des métiers dans l'idustrie technologique de la silicon valley, un vieux professeur juif d'université raconte bien ses désillusions sur la culture de ses jeunes élèves adultes et l'apparence d'ouverture aux minorités que la société américaine vante mais pratique peu.
Mais une chasse au trésor qui se termine per une bataille au javelot sur un bateau lancé sans gouvernail à pleine vitesse en direction d'une falaise, c'est "Speed 2" rencontre "les aventuriers de l'Arche perdue".

Je dirais " Peu d'intérêt en tant que thriller mais des témoignages intéressants."
Alain Lacour / Sitges , BA, Espagne





Fiche détaillée (Fnac)     "Tahoe, l'enlèvement" de Todd Borg
Auteur         Todd Borg         Traduction           Pascal Aubin
Editeur        Ma Editions      Date de parution              16/05/2012
Collection   Pole Noir           ISBN        2822401047    EAN           978-2822401043
Caractéristiques numériques
Format        ePub      Date de parution            16/05/2012    EAN            9782822409551
Type de DRM           Adobe DRM   

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire