samedi 20 juin 2015

Arriver à Alcatraz. Photos extérieures. Outside Views of and from Alcatraz

Photos d'arrivée à Alcatraz et l'extérieur des bâtiments
Outside views of Alcatraz and arriving on the island

mardi 9 juin 2015

Mark Zuckerberg, je veux payer pour Facebook et ne plus être revendu au plus offrant.

Nos 20 heures mensuelles passées sur Facebook ne rapporteraient à Mark Zuckerberg et sa société qu' environ 20 centimes d'euro par mois. Et ces 20 centimes payent la somme de renseignements personnels que Facebook récolte sur chacun d'entre nous et qu'il revend à ses clients réels car nous ne sommes pas les clients de facebook, nous sommes sa marchandise.
Comme les auteurs des articles suivants, je veux bien payer le double pour ne plus être vendu par facebook à ses clients.
Alain Lacour


« Facebook, Instagram, Twitter. Tous ces services dont on dépend et pour lesquels on ne paie pas. Pas en espèces, en tous cas. Les plateformes internet financées par la pub ne sont pas gratuites et le prix qu’elles soutirent en termes de vie privée et de contrôle devient de plus en plus élevé. »
Zeynep Tufekci relève que Facebook ne tire pourtant que 20 centimes par mois de chaque membre en termes de profit, « une somme pitoyable », surtout au regard des quelque 20 heures par mois passées en moyenne sur le réseau social par un utilisateur. Le modèle économique reposant sur la pub n’est tenable que pour les énormes plateformes, comptant des millions de membres. Or il « distord nos interactions en ligne » déplore l’auteure, du fait de l’algorithme propriétaire qui décide quels posts seront montrés.

« Que faire ? La solution est simple : les sites internet devraient permettre à leurs utilisateurs de devenir des clients. Je serais heureuse, je parie que beaucoup d’autres aussi, de payer plus de 20 centimes par mois à Facebook ou à Google s’ils ne me suivaient pas à la trace, renforçaient leur chiffrement et me traitaient comme un client dont les préférences et la vie privée comptent. »
Si ne serait-ce qu’un quart des 1,5 milliard de membres acceptait de payer par exemple un dollar par mois, cela rapporterait plus de 4 milliards de dollars par an, un montant qui vaut la peine d’être pris en compte, souligne-t-elle. Avant de rappeler que Mark Zuckerberg sait que la protection de la vie privée a un coût : il vient de débourser 100 millions de dollars rien que pour acheter les terrains autour de sa maison de Hawaï.

http://www.greenroom.fr/75149-prets-a-payer-pour-utiliser-facebook/