mercredi 11 mai 2016

Or Noir. Roman de Dominique Manotti.

Un polar qui nous raconte une histoire encore récente. Des personnages typiques et atypiques (un enquêteur gay ) de Marseille, de la police, du monde des affaires, les grandes gueules et les discrets, les politiques et leurs faux semblants. Les doubles vies de tous genres, les réseaux qui comptent(pas les réseaux sociaux). Une écriture naturelle sans effet appuyé de suspense ou technique de fin de chapitres censée nous obliger à passer à la suite. Bravo

Alain Lacour

Le pitch :
Marseille, 1973. Le commissaire Daquin, vingt-sept ans à peine, prend son premier poste au commissariat de l'Évêché, et découvre une ville ensanglantée par les règlements de compte qui accompagnent la liquidation de la French Connection, des services de police en guerre larvée les uns contre les autres, et la prolifération de réseaux semi-clandestins comme le SAC ou la franc-maçonnerie.
Il enquête sur l'assassinat d'un ancien caïd de la drogue et de son associé, un vétéran des services secrets, tous les deux reconvertis dans les affaires ; assiste à la naissance mouvementée d'un nouveau marché des produits pétroliers, à l'ascension fulgurante des traders assoiffés d'argent frais qui le mettent en oeuvre ; et constate que les requins les plus dangereux ne sont pas ceux que l'on croit...

Découverte de l 'auteur Dominique Manotti  :Les romans policiers et le Troisième Reich 

La Française Dominique Manotti, l'Anglais Philip Kerr et l'Allemand Volker Kutscher ont osé aborder une époque comme le Troisième Reich, jusqu'alors ignorée par la littérature dite "de divertissement". Agrégée d'histoire, Dominique Manotti a publié en 2004 Le corps noir, un roman qui met en scène la Gestapo et les collabos français.  
Philip Kerr a créé avec succès le personnage de Bernie, un privé qui enquête dans l'Allemagne nazie (La trilogie berlinoise). Volker Kutscher brosse une fresque historique qui englobe la République de Weimar et les prémisses du nazisme. La caméra accompagne les auteurs à Berlin, New York, Paris, Londres et Cologne, de l'ancien quartier général de la Gestapo, rue Lauriston, au site d'un ancien camp de concentration et au bâtiment de la conférence de Wannsee, où fut décidée l'organisation de la solution finale. Entre roman noir, fresque historique ou série policière, les auteurs de polar se saisissent des heures sombres de la Seconde Guerre mondiale pour les revisiter par la fiction. Type : documentaire, littérature
Mots clés :roman policier, polar, Dominique Manotti, Philip Kerr, Volker Kutscher, Troisième Reich
Chaine : Arte    Date : 23 mars 2016



L'auteur :
Née à Paris en 1942,Dominique Manotti, a enseigné à l'université l'histoire économique contemporaine. Autrefois militante politique et syndicale, elle publie à partir de 1995 une dizaine de romans noirs, dont trois mettant en scène le commissaire Daquin.
L'un de ces romans, Nos fantastiques années fric, a été adapté au cinéma sous le titre Une affaire d'Etat. En 2008, elle a reçu le Duncan Lawrie International Dagger pour Lorraine connection (Editions Rivages). Après Bien connu des services de police, Trophée 813 du meilleur roman noir francophone en 2010, elle a reçu pour L'honorable société, écrit avec DOA, le Grand Prix de littérature policière 2011. Ces deux romans ont paru à la Série Noire, avant L'évasion en 2013.


http://www.arte.tv/guide/fr/053937-000-A/les-romans-policiers-et-le-troisieme-reich