mercredi 12 novembre 2008

Voyage Aller, 2ème étape : d'Helsinki à Kensai




A l'arrivée au Japon, les empreintes du voyageur sont prises par scanner et "associées" électroniquement à son passeport jusqu'à son départ. Rapide.


Au retour, les réservations affichées sur le téléphone portable sont acceptées.


Wifi gratuit sur l'aéroport japonais. 




Attention : le beau train bleu affiché est un "rapit" (rapide) qui exige un supplément de 500 yens. Le modèle économique est moins design, plus lent, datant des années soixante mais nickel! On dirait qu'il sort de l'usine!

Aucun commentaire: