mercredi 2 mars 2011

Le Droit Du Sang - Friedrich ANI

"Christophe Aranos est Nigérian et vit depuis trente ans en Allemagne. Il partage la vie d'une Allemande, Natalia Horn, et s'apprête à l'épouser. Il s'occupe de sa fille Lucy avec une bienveillance qui peut sembler un défaut de surveillance car Lucy, bientôt quatorze ans , en pleine révolte, est une vraie terreur.(et donc pénalement responsable de ses actes) car elle est née en Allemagne mais ne jouit pas de la nationalité allemande.
Tous les témoignages le prouvent : Lucy est dangereuse mais ces témoignages sont ils vraiment dénués d'arrières pensées?
Le commissaire Tabor Süden, non conformiste et révolté,  évolue au sein de la onzième brigade de police de Munich, en charge des affaires de disparitions et il va croiser par hasard Lucy avant d'avoir à s'occuper de son cas.
Le roman est bien difficile à suivre au début, malgré ma connaissance des noms allemands et mon attachement à ce pays.
Mais Le Droit Du Sang m'a aussi dessillé les yeux et m'a rappelé ce que j'avais constaté : les allemands tellement réservés en politique étrangères qu'on peut les jalouser quand notre mentor donne des leçons au monde entier, ces allemands ont bien souvent des idées bien précises quant à la façon dont il faut se conduire en Allemagne et gare à celui qui ne traverse pas dans les clous. Le citpoyen moyen est prompt à donner des leçons de germanie à l'égaré étranger et, là-bas aussi, on connait bien la différence entre tourisme et immigration.
Lucy est elle aussi coupable et perdue pour l'allemagne qu'on veut bien le dire? S'il est bien difficile pour le lecteur de l'aimer, mérite-t-elle à 14 ans  une expulsion vers un pays d'Afrique qu'elle n'a jamais connu et que ses parents avaient fui?
Natalia, la copine allemande de Christophe, son père, va-t-elle résister à la pression que lui met la droite nationaliste et réussir à sauver son amour pour cet homme qui lui a ouvert les portes de la tolérance, l'amour vrai, le respect, la fierté?
Le livre de Friedrich Ani est tout à fait passionnant finalement et c'est un plaisir de voir les problèmes abordés à notre échelle d'être humain moyen sans chercher à nous vanter une société prospère mais inhumaine ou au contraire nous faire croire que les "petits" sont exempts de défauts. L'amour ne suffit pas pour orienter ses enfants vers la vie qui leur conviendra.
Un roman policier aux grandes qualités documentaires  : il est amusant de voir que l'Allemagne que vivent la plupart des allemands n'est plus celle de Derrick mais encore moins lisible dans les actuelles séries d'action qui s'éloignent rarement d'une version germanisée des séries américaines de bas de gamme.

Le livre :
Auteur : Friedrich Ani
    * Collection : SERPENT NOIR
    * Editeur : SERPENT A PLUMES
    * Genre : Thriller
    * Format : 20.50x13.00x0

L'auteur :
Selon l'éditeur : Friedrich Ani est né en 1959, fils d’une Allemande et d’un Syrien. Il a travaillé comme reporter spécialisé dans les affaires criminelles avant de se consacrer à l’écriture. Il vit à Münich et écrit des scénarios pour la télévision, notamment pour la série Tatort, et a publié sept livres mettant en scène Tabor Süden, policier décalé, aux réactions bizarres, dont la biographie meurtrie a fait un solitaire un peu inquiétant et terriblement touchant.
  • La revue de presse Sabrina Champenois - Libération
Friedrich Ani a été l'un des scénaristes de la série télé Tatort. Voilà qui le rend sympathique, et en même temps le date au carbone 14, genre flics à l'ancienne patrouillant en Audi. Pas grand-chose à voir avec son commissaire, Tabor Süden : le cheveu long, le regard absent mais le verbe haut, irrespectueux de la hiérarchie comme des procédures, quasi asocial, Süden est l'alien du service des disparus, à Munich. Il défend Lucy, jeune Noire recherchée pour une soixantaine de délits, notamment des vols avec agression... Le récit progresse au fil de situations, vécues de l'intérieur par les différents protagonistes, pour un réquisitoire contre le racisme et l'intolérance qui évite la moralisation...

Bibliographie : pour les germanophones car aucun autre livre paru en français.





Liens de références :


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire