samedi 26 novembre 2011

Un traître à notre goût / John Le Carré

Grand auteur de pavés de centaines de pages, cultivant le détail et approfondissant le caractère de ses personnages même lorsqu'ils étaient récurrents, John Le Carré qui raconta si bien les coulisses de la guerre froide vue à la hauteur de ses plus humbles exécutants, revient aujourd'hui à des personnages russes.
Le choc de la rencontre avec les anglais de 2010 est moins grand qu'en 1975 mais l'auteur montre une fois encore comment un personnage lambda peut partir la fleur au fusil dans une aventure à laquelle rien ne le prédestine.
Dans "Comme un collégien" paru en 1977, Luke est un ancien du service action de services secrets anglais déchirés et il répond présent à l'appel de Smiley qui vient de chasser un maître espion de la tête de ces mêmes services. La mission de Luke sera d'enquêter puis de ramener dans ses filets des responsables chinois importants auxquels on a promis liberté et reconnaissance en dehors de la Chine rouge.

35 ans plus tard, dans un roman deux fois moins épais, le jeune héros s'appelle de nouveau Luke, le vieux brisard se nomme Hector, le personnage à exfiltrer est un millionnaire russe qui blanchit l'argent des mafias et sent que ses successeurs le poussent dehors.
Un Traitre A Notre Goût est plus condensé, plus occidental mais tout aussi menaçant que la version 1977. La liberté n'est pas davantage garantie, la survie non plus. Le romantisme de la quête est toujours présent et John Le Carré revient à son amour pour les russes et la Russie même si les conditions ont changé. Une constante : les services anglais auront à cœur de se faire valoir auprès des plus grands qu'eux dont le présent du royaume uni dépend : en 1977, c'étaient les américains, aujourd'hui il faut plaire les financiers de tous poils et accueillir l'argent sale dans la city.

A lire : oui, un polar mais surtout un roman humain
A acheter : pour compléter une collection ou offrir à un fan

A emprunter : en rayon ROMAN POLICIER de la Bibliothèque Couronnes.

Extrait en pdf    
Le résumé de Seuil :
Deux jeunes amoureux s’offrent des vacances de rêve dans une île caribéenne. Perry est un austère enseignant d’Oxford, Gail une avocate londonienne prometteuse. Leur pays natal est en pleine récession. Ils font la connaissance de Dima, milliardaire russe fantasque et truculent qui arbore une Rolex incrustée de diamants à son poignet, un tatouage sur le pouce droit et cherche un partenaire de tennis.
Mais, en réalité, ce que cherche Dima se révélera être le moteur qui entraîne ce roman majestueux, tragique, captivant, sur la cupidité et la corruption, du Goulag à Antigua, Paris et la finale Federer/Söderling jusqu’à une planque au fin fond des Alpes suisses, en passant par les recoins les plus troubles de la City de Londres, impliquée dans une collusion contre nature avec les services secrets britanniques.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire