dimanche 4 janvier 2015

La Vignette Auto revient à Paris en 2015



maj : calcul des coûts le 7/01/2015

Supprimée pour des raisons pré-électorales il y a quelques années, la VIGNETTE AUTO revient à Paris dès ce début d'année 2015.

Et ce n'est ni une blague, ni une fausse rumeur même : c'est ici une carte indispensable auparavant gratuite qui devient payante lors de son renouvellement à partir du 1er janvier 2015.




Une dépense obligatoire pour les automobilistes parisiens  modestes


En effet, les automobilistes résidant à Paris dépourvus de garage se
stationnent sur la voie publique dans les rues proches de leur domicile
au moyen d'une carte de résident : la Carte de Stationnement Résidentiel.

Cette carte était gratuite sur simple
présentation annuelle d'attestations de domicile et donnait une simple confirmation que le possesseur payait sa taxe d'habitation à Paris et pouvait bénéficier du tarif résidentiel de stationnement censé inciter l'usager à laisser sa voiture au lieu de l'utiliser quotidiennement.

Cette carte obligatoire quand on n'a pas de garage est devenue payante lors de son renouvellement depuis le 1er janvier 2015.




Un droit qu'il faut acheter


La somme de
45 euros annuels (ou 90 euros pour 3 ans) n'inclut aucune durée de
stationnement mais est obligatoire pour avoir le droit de stationner à
proximité de chez soi avec un tarif préférentiel de stationnement résidentiel. En dehors du quartier proche, elles est inutile et ne sert à rien.

Il s'agit donc bien d'une nouvelle version de la
vignette pour la ville de Paris
puisqu'un automobiliste parisien ne peut
rester au volant de son véhicule pendant les 11 heures payantes du
stationnement ni descendre toutes les 2 heures pour régler son
stationnement pendant les jours de semaine. Tout habitant de Paris propriétaire d'une voiture doit dont la régler, comme c'est le cas pour une vignette auto départementale.




Se garer uniquement la nuit? 


On remarquera que ceux qui pourraient choisir d' utiliser leur voiture pour travailler hors de Paris lors des jours ouvrés seront également rattrapés par cette vignette de stationnement résidentiel puisque le stationnement reste aujourd'hui payant jusqu'à 20 heures chaque jour depuis le 1er janvier 2015.




La carte de stationnement résidentiel est moins juste socialement que la vignette.



  • Plutôt moins égalitaire que l'ancienne vignette auto, la nouvelle carte est au même prix quel que soit le véhicule particulier concerné que vous possédiez une citadine dépouillée de ( ans d'âge à 3000 euros  ou un Mercedes GL à 85 000 eurosmais on remarquera que les voitures visibles en stationnement à la semaine dans les rues sont plus souvent des modèles raisonnables que les tarifs de locations de parking à Paris ne permettront guère aux possesseurs moyens d'abriter leur voiture. 

  • La nouvelle carte ne sesoucie pas non plus, comme au Japon, de savoir si vous occupez une place de moins de 3 mètres comme avec une smart ou de 6 mètres comme avec une grosse berline. Idem pour le tarif de stationnement. On remarquera que Paris restera un parking idéal nocturne et gratuit pour les camions hors d'âge qui y stationnent la nuit en semaine en attendant d'être repris en journée par les chauffeurs amenés le matin en voiture par le contremaitre. tant mieux pour eux, tant pis pour les résidents.

  • Les propriétaires d'appartements incluant une place de parking seront exonérés de cette taxe, comme le seront, semblent-ils les résidents ne payant pas d'impôt sur le revenu. Les "classe moyenne inférieure" apprécieront le distinguo.





Les tarifs :  


(re-calcul le 7 janvier après confirmation que le mois d'août devenait payant)

1,50 euro par jour au lieu de 0.65 € (sauf au mois d'août? gratuité supprimée))

9 euros par semaine au lieu de 3€

45 euros annuels (ou 90 euros pour 3 ans) pour la carte au lieu de 0€.



Le stationnement résidentiel à Paris passe donc de 156 euros en 2014 à 477 513euros en 2015 sur une base de 48 semaines entières ou partielles en stationnement et du coût de la carte. Avec un abonnement de 3 ans, chaque année "tombe" à 499€.


  • Rappelons aussi que le stationnement résidentiel oblige à régler des semaines entières (hors un règlement chaque jour) et ne permet pas d'économiser cette dépense quand on part pendant une semaine déja réglée.





Un nouvel impôt ?


Si les impôts nationaux sont annoncés stables dès 2015 par le président de la république, on s'aperçoit que les maires et autres conseils généraux risquent de rallonger la note pour les impôts locaux, y compris ceux prélevés par d'autres moyens que les taxes foncières ou d'habitation. Les ménages assujettis à l'impôt sur le revenu se voient à Paris taxés d'un impôt supplémentaire de carte résidentielle et de coûts de stationnement triplés.

Les voitures garées sur la voie publique continueront en revanche à subir les risques inhérents au stationnement parisien : enlèvement par la fourrière lorsqu'une zone est placée du jour au lendemain en zone de travaux, obligation de courriers couteux lorsque le préposé aux contraventions qui passe 2 fois par jour n'a pas vu la carte de résident, effraction des véhicules peu protégés utilisés comme abris (twingos1 notamment), tags des utilitaires... Un cumul de peines pour ceux qui ne pourront se payer un parking privé.



Alain Lacour 








Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire