mardi 23 juin 2015

L'illimité, c'est très limité en IDTGV : pas facile de prendre le TGV avec un forfait illimité.

60 euros mensuels pour prendre autant d' IDTGV qu'on veut, ce pourrait être une bonne affaire proposée depuis janvier 2015 , même si d'autres offres d'abonnement existent à la SNCF.

Mais on peut aussi avoir souscrit à cet abonnement et se trouver, dans les faits, dans l'incapacité de pouvoir en profiter pour peu qu'on soit :


  • libre seulement le weekend, ou 

  • prêt à réserver plusieurs mois à l'avance mais

  • empêché par la limitation des 4 réservations maxi en cours , ou 

  • rebuté par l'impossibilité dans les faits d'avoir l'aller et le retour le même weekend sur certaines lignes ou 

  • tenté par une ligne très demandée (Paris-Lyon) mais peu accordée par la SNCF dans le forfait.

  • désireux d'arriver en centre ville quand certaines villes annoncées sont en vérité des gares distantes (ex :Lyon)





http://www.capital.fr/finances-perso/actualites/nouvelle-offre-idtgv-la-sncf-invente-l-illimite-tres-limite-1009333 



Capital.fr  avait déjà montré lors de la sortie du concept  à quel point l'illimité de l' IDTGV-MAX se retrouvait, en fait limité.  http://www.capital.fr/finances-perso/actualites/nouvelle-offre-idtgv-la-sncf-invente-l-illimite-tres-limite-1009333  Toutefois, l'article annonçait en conclusion  qu'il suffirait de  "se lever tôt pour obtenir les destinations les plus prisées, être flexibles et bien respecter les règles."


Mais les limitations qui empêchent de "jouir" de cet abonnement peuvent se révéler kafkaïennes.




 



Loïc en témoigne sur l'OBS/Rue 89 :



J’ai un forfait illimité d’iDTGV mais je n’ai pas pu en prendre un seul








J’ai un forfait illimité d’iDTGV mais je n’ai pas pu en prendre un seul   




Témoignage 19/06/2015 à
16h13

Entrepreneur, il souhaite " profiter de week-ends en famille" (ce que la SNCF semble acréditer en annonçant  " cette
offre vise avant tout « les étudiants qui rentrent le week-end chez
leurs parents, aux jeunes qui aiment voyager, ou aux couples actifs qui
profitent du week-end pour prendre le large. »
Une population adepte
du covoiturage et que la SNCF souhaite reconquérir avec iDTGVMAX.   http://www.kelbillet.com/blog/idtgv-2/idtgvmax-labonnement-de-train-illimite-est-il-vraiment-interessant


Passe encore les 2 mois d'attente pour recevoir la précieuse carte qui, heureusement (ou malheureusement, dans ce cas) ne s'active et ne décompte les mois qu'à sa livraison et son activation.

Sur Paris-Lyon (que la SNCF est loin d'encourager dans ses offres à prix réduit tellement la ligne rapporte) , il ne trouve pendant un week-end "un seul iDTGVMAX (est) programmé, le
dimanche après-midi." Pas facile de partir en week-end quand on n'a que le retour! Et ce n'est pas une exception, après quelques recherches, Loîc s'aperçoit que "faire un Paris-Lyon en partant le vendredi soir et en
rentrant le dimanche soir avec ma carte violette, c’est impossible."

Ruser en passant par Grenoble? "Il y a des trains ! Sauf qu’ils sont déjà complets sur deux mois."

Se plaindre sur la page facebook d'IDTGV ?

"« Bonjour Loïc, en effet, il y a moins de trains vers Grenoble et Lyon
durant la période estivale. Nous n’avons pas d’autres ouvertures de trains de
prévu pour le moment avant le 10/09. Rendez-vous le 16 juin pour réserver
vos billets iDTGV après le 10 septembre. Très bonne journée à vous.Alice@iDTGV » répond la SNCF. en précisant plus tard qu'un espace IDTGVmax est présent dans chaque IDTGV et que la SNCF gère ses destinations en "ajoutant ou ôtant des gares au fil
des mois. Il n’est pas exclu que les trains pour Lyon circulent à nouveau dans
les mois à venir."



D'un certain côté, Loïc devrait peut-être se réjouir : ce ne sont pas les gares de Lyon centre qui sont proposées mais celle de Lyon-St Exupery, soit celle de l'aéroport de Lyon qui est très éloigné de la ville ! (source : http://forum.lesarnaques.com/compagnie-aerienne-sncf-autres/idtgv-max-cas-lyon-t208946.html)




Évidemment, comme à la grande époque Canal+, Orange ou SFR, impossible de résilier son abonnement annuel en cours quand la SNCF propose ses bontés selon son bon vouloir. Il faudrait " : être muté à l’étranger, avoir un justificatif
médical d’impossibilité de déplacement, être incarcéré ou... être mort. " Mais le net (ex : twitter) parle de consommateurs qui auraient pu annuler leur abonnement.

Le Figaro cite annonçait en février que 500 abonnés avaient déja pu se faire rembourser leur abonnement. http://www.lefigaro.fr/societes/2015/02/25/20005-20150225ARTFIG00149-l-offre-illimitee-idtgvmax-fait-deja-beaucoup-de-decus.php



Pour Loïc, pourtant :


  • "Il
    n’est aucunement spécifié qu’IDTGVMax se réserve le droit d’annuler ou de
    supprimer des trains."

  •  "A chaque fois qu’on prend un billet, on
    « checke ». Ayant un nombre de places limité, les wagons iDTGVMAX
    sont pris d’assaut très vite. Si on veut espérer pouvoir partir grâce à sa
    carte, il faut donc s’y prendre très tôt, parfois des mois à l’avance. Or, on
    n’a le droit qu’à quatre checks « en cours », c’est-à-dire jusqu’à ce
    qu’on prenne le train.

    Par ailleurs, il est interdit de faire plus d’un « check » par
    jour concernant Paris. Impossible donc de faire un aller-retour depuis Paris
    dans la journée. 

Alors que l’offre se dit illimitée, on est en fait très limité."










Mon analyse personnelle :


Sur Paris-Lyon, aucune chance que la SNCF se tire une balle dans le pied en proposant davantage de places ou en assouplissant les conditions de "check". Paris-Marseille semble plus facile d'accès, comme on l'avait remarqué lors des ventes de places à prix réduit mais le parisien d'origine lyonnaise que je suis le devine : il y a de grandes chances que la destination Lyon n'a été introduite dans le système illimité que pour attraper des abonnés.

La SNCF ne considère plus depuis longtemps ses utilisateurs comme des "usagers" du service public de trains mais uniquement comme des "clients" qui, comme les autres, doivent subir des publicités sciemment trompeuses : une communication souvent contraire au ressenti des utilisateurs.

Quelle importance qu'un grand pourcentage de trains arrivent à l'heure quand ils circulent quand personne ne les prend?

Quel intérêt de promouvoir des IDTGV en illimité pour "rentrer le weekend chez les parents" quand il n'y a pas d'aller-retour en week-end?



Ca rappelle un peu les spots de pub pour cette marque automobile de "Deutsche Qualität" alors qu'elles n'ont jamais vu l'Allemagne, elles sont conçues par une entreprise américaine pour sa marque européenne, elles sont construites en Espagne avec des pièces de toutes origines et, en guise de qualité, plutôt critiquées chez les consommateurs pour leurs innombrables pannes immobilisantes et la faible fiabilité de leur suréquipement aguicheur mais fabriqué à l’économie.

Afficher un mannequin allemand n'en fait pas une voiture allemande de même que  "l'illimité" est un simple argument publicitaire lorsque les conditions pour en profiter sont, elles, illimitées.







La Sncf peut-elle être encore une fois poursuivie en justice 


L'article de Loïc est d'ores et déjà (et pour l'instant) bien placé dans les recherches google, ce qui devrait faire réfléchir d'autres voyageurs avant de s'engager. (voir image>)

Mais presque 6 mois après le lancement d'une offre forcément limitée en nombre, il est déja bien tard : c'est aussi la beauté de cette entourloupe et nul doute qu'IDTGVMAX n'est pas la principale source de profit de la compagnie ce qui fait qu'une médiatisation massive de ce système pervers de réservation ne suffirait sans doute pas à lui faire entendre raison.



Note : Loïc doit aussi se rappeler qu'il lui faudra se désabonner 21jours avant la date anniversaire s'il ne veut pas que son forfait soit automatiquement renouvelé.



S'il s'avérait que le nombre de forfaits vendus rendait presque impossible toute réservation, la SNCF se retrouverait en position juridique fragile mais il semble que le nombre de Pass vendu était "limité", lui.



Toutefois,  la seule limitation à 4 réservations (donc 2 aller-retours) en cours alors qu'il faut réserver plusieurs mois à l'avance pourrait déjà tenter un esprit procédurier assoiffé de justice : comment annoncé de l'illimité si on ne peut voyager, dans les faits, qu'une fois par mois?

Pourtant, selon plusieurs sources que j ai déja mentionnées, des centaines d'usagers piégés auraient pu annuler leur abonnement mais certains twitts sont moins optimistes...



Alain Lacour DDC






http://www.idtgv.com/conditions-de-loffre-ouverture-des-ventes-idtgv
http://www.idtgv.com/conditions-de-loffre-ouverture-des-ventes-idtgv

http://www.idtgv.com/conditions-de-loffre-ouverture-des-ventes-idtgv



Sur Twitter : d'autres "vécus" très différents  : https://twitter.com/hashtag/idtgvmax?src=hash

20 minutes : la SNCF s'était justifiée en février 2015 : http://www.20minutes.fr/economie/1550031-20150226-idtgv-max-critiquee-sncf-defend-offre-illimitee






 

1 commentaire:

  1. Malheureusement, les commentaires ne sont plus possible à ce jour sur le site de rue 89. ACL

    RépondreSupprimer