vendredi 27 mai 2011

Du Sang Sur La Neige / Levi HENRIKSEN


Il est toujours amusant de constater comme les nantis et autres puissants peuvent se mettre d'eux même dans une mouise improbable et espérer malgré tout nous tirer des larmes.

Les pauvres sont une bien meilleure source d'inspiration quand on veut faire du polar et je ne prise guère les scénari où le héros fait tout à l'envers et connerie sur connerie pour passer en quelques années, jours, voire même heures de la lumière à l'ombre. Comment se sentir en empathie avec ce genre d'abruti incapable de se rendre compte qu'ajouter mensonge sur tricherie ne peut guère le sortir d'un mauvais pas?

Dan Kaspersen, lui, semble bien n'avoir fait qu'une seule erreur et, si l'on peut douter du bien fondé de ne pas cafter les gens qui vous ont mis dans la merde, on peut comprendre qu'en sortant de prison, le héros de Levi Henriksen n'a pas très envie de se remettre dans les emmerdes.
Bien que sa cote soit au plus bas dans son village après son passage en prison, il n'a d'autre choix que de retourner au chalet de ses parents où habite encore son frère. Au moins y trouvera-t-il un proche : lui faire la surprise d'une libération anticipée semble être une bonne idée.
Malheureusement, à son arrivée, Dan apprend que son frère Jakob est mort, apparemment d'un suicide, sans doute lié à une rupture avec la plus belle fille du coin.
Il est vrai que dans un si petit village, chacun ne peut s'éviter bien longtemps de rencontrer les autres et comment  éviter celle qui vous anbrisé le coeur? Tout le monde sait presque tout sur tout le monde et le "presque' a évidemment son importance.
A quoi bon donner le pitch du bouquin si je ne vous dis pas l'essentiel? Ce roman est une réussite totale selon moi.
Certes je suis déja un fan des ambiances enneigées, des maisons en bois et des voitures qui ont du mal à démarrer par -25 degrés mais Levi Henrikson a vraiment pondu un polar grandiose. Son repris de justice, Dan, est intéressant et les personnages qu'il côtoie échappent généralement aux stéréotypes : ils ont une dimension personnelle bien plus fouillée que ce qu'on fournit souvent aux seconds rôles des narrations.
Pourtant Dan est le personnage dont je serais le plus fier si j'étais son ami, son père ou son auteur. Il va , lui, nous pousser à le découvrir puis à le comprendre et nous montrer, sans leçon de morale, comment ce qu'on possède intérieurement peut nous sortir d'une déroute annoncée. Ainsi, passer par la case prison sans toucher les 20 000 francs n'est pas le pire qui puisse arriver à un être humain.
Levi Henriksen, l'auteur, est un musicien et parolier populaire en Norvège. Il sait ici, à la fin de sa chanson, "ouvrir " comme on le dit en musique. Parfois initiatique, son bouquin apporte des réponses essentielles et les norvégiens semblent avoir bon goût puisque "Du sang sur la neige*" a été un best seller (mais n'est ce pas toujours ce qu'on nous annonce après traduction?) ...

A lire : oui

* rien avoir avec le titre français du film de Raoul Walsh "northern pursuit"


A emprunter en rayon ROMAN POLICIER de la Bibliothèque Couronnes.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire