vendredi 27 mai 2011

Takers, le film / John Luessenhop

Il y a tellement de films d'action qui sortent et tellement peu qui sont méconnus mais valent le détour que j'ai assez rarement l'occasion d'en commenter un. Il m'est arrivé par le passé d'en descendre un ou deux mais, à quoi bon dénigrer? Mieux vaut vanter ceux qui méritent le détour comme "Takers" , sorti en DVD récemment ,que j'ai eu l'occasion de visionner.Takers n'est pas en effet très connu en Europe mais il est vrai que les distributeurs qui comptaient sur Chris Brown pour la promo ont changé d'avis quand il s'est retrouvé poursuivi en justice. Ils se sont rabattus sur Tip Harris mais celui-ci aussi a eu sa part d'ennuis avec les juges..."Takers" est un polar,  catégorie "film de Hold Up" et sous-catégorie "hold up à l'italienne " (Italian Job) .   Le Hold-up A L'Italienne, du film "L'or se barre" des années soixante brillamment repris il y a quelques années, est une technique qui implique une longue préparation avant l'assaut d'un camion blindé,  attaque se terminant dans un "On prend tout et on se tire". 


Dans Takers, de John Luessenhop (Lockdown en 2000), on a d'abord un casting intéressant où noirs et blancs se partagent les rôles sans que les stéréotypes soient respectés et c'est rafraichissant. En plus de Matt Dillon (déja présent dans "Blindés" !), on retrouve pas mal d'acteurs de séries télévisées ou petits films qui ont l'occasion ici de montrer autre chose que ce qu'on leur demande habituellement : Idris Elba (Luther)),  Paul Walker (Fast &Furious) ,  Chris Brown (Newport Beach) ont des rôles et interprétations intéressants. Certains s'en sortent plutôt pas mal même si d'autres ont du mal à se limiter sur les gesticulations et autres mimiques de clips vidéo mais c'est peut-être ce que voulait le metteur en scène. 

Le point fort de Takers, c'est de convaincre en 2ème partie du film, parfois en confirmant quelques pistes qui apparaissaient en début mais plus souvent pour donner à l'histoire un virage bienvenu. Le scénario ne compte pas trop sur les coïncidences et les scènes d'action qui suivent sont bien foutues.
Il y a évidemment la scène de l'attaque du fourgon blindé mais aussi une poursuite à pieds qui représente un splendide boulot de cinéma (et de cascadeurs) et pas mal de blessures lors du tournage... C'est un peu Yamakasi avec une histoire et une vraie ambiance.
Très peu d'effets spéciaux, comme le choix fait dans "The Italian Job" qui l'a précédé : de l'action, pas trop de triche.
Les scènes de mitraillage incluent des inserts musicaux décalés qui allègent l'ambiance. Ce n'est pas du 100% nouveau, ce n'est pas la révolution du cinéma mais c'est bien foutu et récréatif. La caméra bouge pas mal mais l'action est malgré tout bien présente (contrairement à "Salt", lol). Les rôles principaux sont plutôt crédibles (pas comme ici) et affichent parfois une certaine humanité.
La version française n'est pas mal réalisée et pas trop caricaturale même si la VO a ma préférence encore une fois : pas de quoi se chamailler non plus et on n a pas toujours envie de lire les sous titres ou bien  travaillé son anglais à l'école.

A noter que j'ai vu quelques minutes des versions divx "en français" : du pur québecois vite fait qui fait plus rire qu'aider les francophones de la vieille Europe à se concentrer : à éviter même si votre pays autorise le téléchargement.

A louer ? oui, absolument.
A acheter? : pas eu le temps d'étudier les bonus, désolé, je ne reçois pas les DVD de l'éditeur!  (moins de 10 euros en DVD sur le net)

Note : Marianne Jean-Baptiste (Portés Disparus) est parfaite dans un second rôle.


Aucun commentaire:

Publier un commentaire