samedi 19 octobre 2019

Patrick Chauvel, photo-reporter de guerre

Maj 2019 10  :  Patrick Chauvel s'exprime  : (Telerama)
“Nous avons trahi les Kurdes, ce qui est irresponsable et absolument dégueulasse”


Ci-dessous, l'article d'origine de 2011 '' Patrick Chauvel, photo-reporter de guerre" sur 1artiste 1jour

--------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------


Du Vietnam dans sa jeunesse à la Tchétchénie, il a couvert de très nombreux conflits dont il a ramené de nombreuses photographies et des documentaires. Il a également écrit deux ouvrages sur son expérience : Rapporteurs de guerre et Sky (2005).
https://1artiste1jour.blogspot.com/














<<  Patrick Chauvel
Chauvel est sans aucun doute le photographe le plus brave, le plus généreux et le plus hilarant que je connaisse. Chauvel est un authentique aventurier. Il est aussi Orangina, résumerait mon filleul, pour dire secoué fort, agité longuement, frapadingue, barge, ébranlé mentalement. Son corps est une immense cicatrice à lui tout seul. Blessé un nombre incalculable de fois, son visage est tailladé de partout, et deux balles de M16 tirées à bout portant par deux Marines abrutis de l'armée américaine au Panama quelques mois plus tôt n'ont rien arrangé à la géographie intéressante de son corps. Patrick a été laissé pour mort sur le terrain si souvent que c'est à se demander si on ne parle pas à un fantôme gardant la porte du paradis, section photographie.  Témoignage d' Isabel Ellsen, une autre reporter-photographe.
 Sources textes précédents : wikipedia.fr

Documentation : "Comment dire… Patrick Chauvel" (Rediffusion)sur France Culture 

Les videos ;

Patrick Chauvel - Guerre ici surle travail de photo montage actuel de P.C.

Rapporteurs de guerre  

maj 2019 : source :https://www.telerama.fr/monde/patrick-chauvel-nous-avons-trahi-les-kurdes,-ce-qui-est-irresponsable-et-absolument-degueulasse,n6477256.php#xtor=EPR-126

jeudi 10 octobre 2019

Île de Rhodes.Le stade antique de Rodos. 16/9ème

Toutes les photos ici

Des lieux encore utilisés chaque jour
pour s'assoir, lire, laisser courir les enfants.
Les sportifs continuent à courir en bas des gradins.
On a sans doute vu mieux, plus grand, plus beau,
mais l'entrée est libre et ouverte à tous.











AL2019