mardi 26 avril 2011

Surveiller ses disques durs

Surveiller son disque dur
0/03/2010 : ZDNet.com - CD et DVD ne sont pas fiables, selon l'Académie des Sciences
"Selon une étude, les supports numériques ont une durée de vie inférieure à 5 à 10 ans. La révolution du stockage sur CD et DVD pourrait alors se transformer en cauchemar."
"8% de CD inutilisables au bout de 4 ans"
01net.com - La fiabilité des CD, DVD et disques durs remise en cause
"La difficulté, c'est qu'on ne peut même pas se fier à une marque de disques en particulier, ni même à un modèle : « Il semble que les constructeurs ne maîtrisent pas bien leur processus de fabrication. On observe des différences de vieillissement importantes entre des produits identiques. » "
Quelle ironie ! CD et DVD, disques durs : aucun support n'est fiable. On nous parle de vitesse, de performances... en oubliant le principal : la durée de vie.
La seule solution au manque de fiabilité des supports numériques : sauvegarder régulièrement ses données importantes sur d'atures supports.

Une seule solution pour sauvegarder ses données : un gros disque dur externe qui servira rarement et restera en fixe à la maison.


Conseils : 

  • Sauvegardez mensuellement vos fichiers Word, films, photos, vidéos, scans de documents sur un disque externe (ou un cdr ou dvdr si vous avez un graveur). 
  • on pourra tester la santé de tous les disques durs, installés ou mobiles, avec  CRISTAL DISK INFO (gratuit aussi)

RAPPEL : Le disque dur : (http://www.aidewindows.net/disquedur.php#smart)

Le disque dur est l'élément le plus fragile et le plus précieux de l'ordinateur :
- fragile : un choc peut l'endommager définitivement et rendre irrécupérables toutes les données qu'il contient.
- précieux : il contient toutes les données personnelles (fichiers texte, photos, messagerie, carnet d'adresses, etc.)
En général, le disque dur est l'élément qui a la durée de vie la plus courte de l'ordinateur.
Il faut donc :
- veiller à le maintenir en bon état, et le remplacer lorsqu'il commence à donner des signes de défaillance.
- faire des sauvegardes régulières des données importantes qu'il contient (voir mes pages : Sauvegarde)

Attention : Les logiciels testant les performances du disque dur ne doivent pas être utilisés de manière intempestive, car ils sollicitent beaucoup le disque dur.

Certaines défaillances peuvent être imprévisibles, même avec un bon état du disque établi par S.M.A.R.T.

APPLE : Notamment sur les ordinateurs Apple, dont le système de fichiers HFS+ rend le disque inaccessible en cas de problème.
l' expérience : Sur un ordinateur Apple iBook G4 équipé de SMARTReporter :
A la suite d'un crash système, tout le contenu du disque dur est irrécupérable alors que le logiciel indique un bon état du disque.
 
Bref : Eviter ces logiciels inutiles qui donnent l'illusion d'une sécurité inexistante.
Préférer une bonne sauvegarde régulière de ses données importantes (voir les pages de référence)

Quel est l'état de mon disque dur?
J'utilise CrystalDisk pour vérifier l'état du disque dur ou d'un disque externe connecté en USB.
Ensuite, sur les pc faibles peu puissants ou anciens, penser à arrêter CristalInfo car il prend un peu de mémoire et pas besoin de tester un disque dur en permanence.
Quand un disque est annoncé critique, le laisser reposer puis préparer son remplacement  en sauvegardant ses données.

  • si votre PC vous annonce que votre disque, clé usb ou memoire photo est vide ou à formater, refusez : il faudra juste refaire le secteur de boot et rien ne sera perdu. Ce problème est fréquent pour les disques externes mal débranchés ou en fin de course! idem pour les clés USB déconnectées à la va-vite. Méfiez vous du réparateur qui préfère reformater que se creuser la tête pour un PC ou un disque externe qui ne démarre plus
  • même après reformatage , il est possible de récupérer les anciennes données d'un disque , d'une clé USb, d'une carte mémoire d'appareil photo, genre les photos des dernières vacances inoubliables.



Windows / utilisateurs avancés

Les erreurs de disque dans l'Observateur d'événements :

Rappelé par Claude La Frenière : http://climenole.wordpress.com/
L'Observateur d'événements permet de déceler des erreurs / endommagement de disque dur :
Vérifier les avertissements ou erreurs avec pour source "disk" :
L'erreur 7, source disk : Le périphérique comporte un bloc défectueux; La mesure à prendre étant d'exécuter un chkdsk avec le commutateur /R
ET
L'avertissement 52, source disk : Erreur grave, une panne imminente est prévue; La mesure à prendre étant de faire une sauvegarde immédiate et de prévoir remplacer le disque.
Les erreurs suivantes peuvent être reliées ou non à des secteurs défectueux ou à d'autres indicateurs S.M.A.R.T.:
- L'erreur 41, source disk : La structure du système de fichier est endommagée
- L'erreur 55, source disk : Le système de fichiers est endommagé et inutilisable
Vous pouvez aussi vérifier les données S.M.A.R.T. du disque avec un test en ligne avec le logiciel SpeedFan (voir ci-dessous)

Faites durer votre Ordinateur Portable

En informatique, comme dans d’autres domaines, utiliser de façon intelligente ses objets, permet de les faire durer plus longtemps, d’en racheter moins souvent et de protéger ses données précieuses.

Les ordinateurs portables dont les prix ont considérablement baissé sont devenus le principal matériel informatique personnel mais la plupart des utilisateurs comprendra après son premier achat qu’un ordinateur portable est un objet fragile qui s’use vite.

Voici donc des astuces pour le faire durer plus longtemps et protéger les trois éléments clés de votre ordinateur :
  1. la carte mère
  2. le disque dur et ses précieuses données qui sont toute votre vie
  3. les batteries

Transportez votre ordinateur dans une housse ou une sacoche de protection et évitez toute pression sur l’ordinateur

L’intérieur d’un ordinateur portable est désormais constitué de plusieurs cartes de circuits électriques superposées les unes aux autres. Toute pression sur ces cartes rend possible un court-circuit qui peut provoquer des arrêts intempestifs ou définitifs de l’ordinateur.

Evitez que l’ordinateur ne soit secoué lorsque vous le transportez
Ne pas transporter son Laptop en fonctionnement (têtes du disque dur) : attention aux petits transports d'une pièce à l'autre.
Evitez de le mettre dans le coffre d’une voiture même à l'arrêt sauf dans un cartable, housse matelassée...
Le placer de préférence sur un siège qui permettra d’amortir les chocs mais en veillant à ce qu'il ne tombe pas lors du voyage.

Eteignez totalement l’ordinateur avant de vous déplacer
Avec les windows récents, il existe de multiples façons d’éteindre un ordinateur portable. Mais seul l’arrêt total de l’ordinateur permet de protéger le disque dur durant le transport : la tête de lecture qui lit les données à la surface du disque a un fonctionnement qui s’apparente au fonctionnement un saphir sur les anciens disques vinyles. De la même façon qu’il fallait bloquer le bras portant le saphir afin de protéger ce dernier , pour protéger la tête de lecture, il faut arrêter complètement Windows (ou veille prolongée).
Quand on sait que le disque dur est la partie la plus fragile d’un ordinateur portable, il est primordial de toujours arrêter correctement son portable.

Branchez l’ordinateur sur le secteur aussi souvent que possible (en enlevant la batterie)

Les batteries sont faites pour se recharger environ 1000 fois.Faites le calcul, si vous utilisez votre ordinateur tous les jours et que vous videz les batteries une fois par jour, au bout de 3 ans, vous avez atteint les 1000 cycles de recharge.A ce moment, vous vous en doutez, les capacités de recharge de votre batterie auront été divisées par 5 ou par 6, ne vous laissant plus que 15 ou 20 minutes d’autonomie.Donc, lorsque vous êtes au bureau, dans un lieu public ou un train, essayez d’utiliser de brancher votre ordinateur sur le secteur pour économiser la batterie. Si elle reste en place, la batterie veille à sa propre charge et...se fatigue !
J'ai un laptop de plus de 4 ans dont la batterie est toujours impeccable grâce au respect de ces règles. Un autre modèle équivalent appartenant à un proche a perdu toute capacité en moins d'un an en gardant batterie et courant électrique en permanence ("je préfère, c'est plus pratique!"). Quand on veut changer de pc, pas besoin de laisser pourrir l'ancien pour se trouver des bonnes raisons...
Attention : même les ordis très récents et batteries lithium etc... subissent ce problème.

Lancez une défragmentation du disque dur une fois par an 

Cela permettra d’accélérer les performances de votre ordinateur. Ne pas le faire tous les mois : grosse fatigue pour le disque dur.

Reformatez votre disque dur au bout de deux ans
  • Sauvegardez vos données sur un disque dur externe (documents, mails, paramètres personnels).
  • Reformatez le disque dur si vous êtes prêt à réinstaller windows ou MacOs
  • Réinstallez les données sauvegardées.
Votre disque dur fonctionnera presque aussi rapidement qu’à ses débuts : vous aurez l’impression d’avoir un ordinateur neuf.

Remplacez les parties défectueuses de votre laptop et faites réparer votre ordinateur

Si le disque dur lâche, vous pouvez en trouver un neuf sur internet pour un prix compris entre 50 et 100 euros. S’il n’y a que cette partie qui est défectueuse sur votre ordinateur, n’hésitez pas : cela prolongera sa durée de vie de une à deux années.
Il est lent? ajoutez de la mémoire RAm.

Ne vous lancez pas dans le remplacement de deux pièces en même temps : l’équation économique n’est plus satisfaisante de même qu'un lave-vaisselle ne se répare qu'une fois pour les pannes importantes.


Pour un prix compris entre 50 et 100 euros, vous pouvez faire réparer votre laptop à condition d'éviter le SAV des grandes marques. Même si vous pensez que votre ordinateur est irréparable, consultez un réparateur spécialisé dans les ordinateurs portables, il se peut que vous ayez une bonne surprise et que vous puissiez encore vous servir de votre ordinateur encore une ou deux années.
Les utilisateurs de Apple/Mac se souviendront que la plupart des pièces (disque dur...) présentes dans leur Mac est compatible avec celles des PC : le disque dur d'un MacBook annoncé à 400euros au SAV de la Fnac (refusé en garantie malgré une garantie supplémentaire de 3 ans) coûte 80 euros et se remplace en 10 minutes.

A la fin de sa vie, transformez votre ordinateur portable en ordinateur de bureau

De nombreux utilisateurs poussent leur ordinateur portable jusqu’à ce qu’il tombe définitivement en panne. Or, en le transformant en ordinateur de bureau et en ne le déplaçant plus, les agressions dont il est victime et qui l’ont usé, cessent, ce qui permet de l’utiliser en général, deux ans supplémentaires et pour une consommation bien inférieure à celle d'un fixe.
Par conséquent, au bout de ses nnées d’utilisation en tant qu’ordinateur portable, transformez le en ordinateur de bureau, ce qui permettra de porter sa durée de vie à 5 ans, au moins. Un bon moyen d'utiliser les vieux disques durs en externe, même pour remplacer le disque interne du Laptop puisqu on peut démarrer et utiliser un pc sur un disque USB.
Un portable dont l'écran est HS se branchera aisément sur les télés à écran plat avec une bonne définition pour surfer, lire des divx, etc... L'écran abîmé se retire sans problème avec quelques visses.

Veiller surtout au disque dur, même s'il est échangeable à peu de frais :

0/03/2010 : Informatique ZDNet.com - CD et DVD ne sont pas fiables, selon l'Académie des Sciences
"Selon une étude, les supports numériques ont une durée de vie inférieure à 5 à 10 ans. La révolution du stockage sur CD et DVD pourrait alors se transformer en cauchemar." "8% de CD inutilisables au bout de 4 ans"
Donc on stocke sur disque dur mais :
01net.com - La fiabilité des CD, DVD et disques durs remise en cause "La difficulté, c'est qu'on ne peut même pas se fier à une marque de disques (durs) en particulier, ni même à un modèle : « Il semble que les constructeurs ne maîtrisent pas bien leur processus de fabrication. On observe des différences de vieillissement importantes entre des produits identiques. » "
Quelle ironie ! CD et DVD, disques durs : aucun support n'est fiable. On nous parle de vitesse, de performances... en oubliant le principal : la durée de vie.
La seule solution au manque de fiabilité des supports numériques : sauvegarder régulièrement ses données importantes sur d'atures supports.

 

Le disque dur : (http://www.aidewindows.net/disquedur.php#smart)


Le disque dur est l'élément le plus fragile et le plus précieux de l'ordinateur :
- fragile : un choc peut l'endommager définitivement et rendre irrécupérables toutes les données qu'il contient.
- précieux : il contient toutes les données personnelles (fichiers texte, photos, messagerie, carnet d'adresses, etc.)
En général, le disque dur est l'élément qui a la durée de vie la plus courte de l'ordinateur.
Il faut donc :
- veiller à le maintenir en bon état, et le remplacer lorsqu'il commence à donner des signes de défaillance.
- faire des sauvegardes régulières des données importantes qu'il contient

Attention : Les logiciels testant les performances du disque dur ne doivent pas être utilisés de manière intempestive, car ils sollicitent beaucoup le disque dur.

Certaines défaillances peuvent être imprévisibles, même avec un bon état du disque établi par S.M.A.R.T.
APPLE : Notamment sur les ordinateurs Apple, dont le système de fichiers HFS+ rend le disque inaccessible en cas de problème.

dimanche 24 avril 2011

Signature de Hervé Hadmar avec Sandrine Bonnaire et Sami Bouajila



La différence entre enfants et adultes, c'est que les enfants n'ont jamais été adultes alors que les adultes ont toujours été des enfants. Toman, le pêcheur réunionnais a des visions de son enfance qui lui reviennent.
Mais il est aussi complètement ancré dans son actualité d'adulte. il veut bien garder l'enfant d'Hélène quand elle est absente et un jeune Zorro habillé de sa panoplie complète guette parfois son retour. Il se sent aussi impliqué quand un enfant battu se retrouve à l'hôpital et que sa mère l'a défendu en blessant le père. Connaissant les terres de Haut comme sa poche et habitué à la traque (du gibier?) , Toman va partir faire justice à sa manière en recherchant le mauvais père.




Sandrine BONNAIRE, elle,  descend d'avion sur l'ïle et ce n'est pas vraiment pour faire son travail habituel de journaliste, habituellement en freelance. Si elle parait begueule, c'est qu'elle est allergique à la poussière et qu'une voiture propre, ce n'est pas suffisant pour elle ; alors quant à voyager dans les poubelles que son premier guide lui propose... Elle aussi recherche quelqu'un et on va l'orienter vers Toman qui connait si bien l'île... 
Elle et lui semblent destinés à travailler ensemble mais on sent bien que ce ne sera pas une alliance du genre "A la Poursuite Du Diamant Vert" : les scénaristes Hervé HADMAR  et Marc HERPOUX signent un scénario sans faute pour le début de cette série française qui se démarque notablement de la sousoupe habituelle qui copie les tics américains sans en fournir l'excellence en se disant que ça sera bien suffisant pour le beauf moyen et des acteurs payés par les pubs envahissantes qui les saucissonnent.

Non, ici,  une bande sonore emplie des ambiances d'outremer (un régal au casque),une musique souvent retenue mais qui semble parfois s'emballer à contre courant,  des dialogues parlés exigeants mais naturels qui sont dans le bon registre et pas trop explicatifs : il va falloir enregistrer et rester concentré devant l'écran pour en profiter au maximum.

Contrairement à un défaut habituel à la télé française, les seconds rôles insulaires et hexagonaux  sont dans le ton ,en jeu et en dialogue,  et non pas des concessions de casting imposées par copinage, et il faut le saluer : ça évite le côté "récitation de cours élémentaire" cher à notre président et aux séries françaises du moment ; une exigence du metteur en scène Hervé HADMAR?
Pour ceux qui ne l'avaient pas compris, je trouve que Signature, dans ses premiers épisodes, est  une réussite qui augure bien de la suite : n'étant pas invité aux pré-projections, je ne peux garantir la suite...
Cette série pourrait représenter ce que la France fait de mieux quand tout le monde veut bien s'en donner la peine et relire les dialogues avant de les faire jouer.

  • A voir : Oui
  • En rattrapage sur le Replay de FR2 (genre freebox) our sur replay FR2
  • Tous les vendredi depuis le 22 avril à 20h35. Sans publicité à part les parrainages qui se sont imposés contre toute raison pendant les périodes "sans publicité" entre les épisodes.
 

Panacotta des grand-mères italiennes.

La vraie panacotta se fait sans gélifiant.

1 litre de crème liquide (fleurette)
8 blancs d'oeufs
150g de sucre blanc
Casseroles pour cuisson sur le feu puis bain marie
  1. Amener 1 litre de crème fleurette à un début d'ébullition
  2. Fouetter 8 blancs d'oeufs mais ne pas aller jusqu'aux Blancs en neige.
  3. Arrêter le feu sous la crème et incorporer 150g de sucre et les blancs d'oeufs fouettés.
  4. Faire cuire une 40aine de minutes en bain-marie
  5. Mettre au froid.
Ce dessert se présente à table avec une sauce caramel ou, mieux, avec une sauce au chocolat. La sauce chocolat peut être créative : piments, amandes...

dimanche 10 avril 2011

Origine - Diana ABU-JABER

Diana ABU-JABER a bien préparé son hold-up. Elle nous apprivoise dès les premières pages. Son héroïne est discrète, peu sûre d’elle et on la sent prête à s’excuser déjà d’être là. Elle a choisi son travail à la reconnaissance d’empreintes digitales pour rester cachée loin des journalistes. Elle a évidemment été déçue par l’amour (presque une règle pour les héroïnes féminines des auteurs féminins) mais la 4ème de couverture nous a mis en garde : elle aurait « un don étrange, une sensibilité quasi animale ».
Le coup des dons extra-humains, c’est le genre de truc qui me fait fuir depuis que les séries américaines attaquent les cibles adolescentes à coup de Super Jaimie qui court au ralenti pour nous montrer sa grande vitesse ou de vampires hyper sensibles qui nous enseignent comme il est difficile d’avoir des amis au lycée quand on est différent. Ce genre d’artifice est, à mon avis, surtout destiné à pallier une déficience de créativité et de qualité littéraire quand le scénariste s’aperçoit que tous les schémas classiques ont déjà été écrits par des gens plus doués que lui.
« -Et si on disait que le héros discute avec les morts?
-Ouaih ! Trop cool ! Comme ça, chaque fois qu’il y a une faille dans le déroulement, on croit que c’est les morts qui lui ont révélé! »
Malheureusement, le reste de l’histoire est trop souvent d’un tel convenu qu’on se retrouve avec un film ou une série bien lourdingue et qui s’essouffle rapidement.

Mais Diana ABU-JABER a un vrai talent d’écriture et, dès les premières pages, je me suis senti happé par l’envie de savoir « ce que donnerait le paysage après le prochain virage » comme le dit Patrik Allis. Lena, l’héroïne est certes sensible, encombrée de rêves effrayants, timide en société et incapable de dire à son ex à quel point il mérite des tartes mais c’est elle qu’une mère déjantée vient supplier d’enquêter sur la mort de son bébé qu’on a attribuée à une cause naturelle : la MSN (non, pas le logiciel de tchat mais la « mort subite du nourrisson ».) Lena va se pencher sur ce cas et découvrir que les statistiques de MSN ont quelque peu grimpé dans le « comté  » et qu’il y a du « malin » là-dessous.
Sorti en 2007 aux états unis, l’action semble se dérouler plutôt en fin des années 90 : une date y fait allusion en cours de livre, les téléphones portables ne sont pas encore indispensables (les américains en ont moins que les européens, d’ailleurs) mais il vaut mieux le savoir quand on s’étonne qu’un personnage n’appelle pas immédiatement à l’aide…
Allez, je n’en dis pas plus et je ne chercherai pas plus avant à trouver des défauts à ce bouquin qui est une vraie réussite et je dois dire que je me sentais un peu blasé depuis quelques temps : des « must have » absolus se révélaient décevants, je me forçais à trouver quelques qualités à des bouquins qui me tombaient des mains…
Merci à D.A.J de m’avoir redonné le goût du polar, des états unis et de la tristesse de leurs petites villes du nord mais aussi de leurs cours de littérature pratique qui permettent à leurs auteurs de chanter leur petite chanson sans nous barber même si une bonne partie d’entre eux sont sans réel intérêt.
Oui, Diana Abou-Jaber est bien la meilleure de ceux que j’ai lus récemment et pourtant ce n’était pas gagné : bébés morts, collègues de bureau perfides, mari infidèle, prince charmant patient, vieux flics infatigables de 70 ans, mère cachotière et égocentrique, père muet et brimé, tout était réuni pour en faire un nanar empli de poncifs.
Un challenge pour l’auteur?



Note : plutôt bonne traduction d' Edith Ochs.



  • A lire? OUI
  • A se faire offrir? OUI (existe en poche Points à 8€ et en sonatine à 20€
  • D'occasion? 10€ sur ebay(neuf), idem sur Price minister en comptant le port et les états surévalués (attention, nombreuses versions en anglais).
  • En sélection/dotation chez Points pour le Meilleur Polar de Points 2011
  • 8 euros en poche chez Points.
  • en dotation Bibliotheques de la Ville de Paris
  • A emprunter en rayon ROMAN POLICIER de la Bibliothèque Couronnes.


Le résumé sur Bibliosurf : (http://www.bibliosurf.com/Origine)

Syracuse, État de New York. L’hiver est terrible, la ville est sous la neige, battue par des vents glacés. Lena, experte en empreintes digitales, travaille à l’unité scientifique de la police. C’est une jeune femme renfermée, à l’équilibre fragile qui, en dépit de compétences exceptionnelles, préfère rester dans l’ombre et se consacrer au cas de violences faites aux enfants, conséquence peut-être d’un passé tourmenté. Orpheline trouvée dans d’étranges circonstances à l’âge de 2 ans. Lena ignore en effet tout de ses origines. Son parcours croise un jour celui d’Erin Cogan, dont le bébé vient de décéder. Les médecins ont diagnostiqué une mort subite du nourrisson, la mère ne les croit pas. On a tué son fils, elle en est sûre. Bien vite, le doute s’insinue aussi dans l’esprit de Lena, qui découvre un nombre anormal de cas similaires dans la région. Y aurait-il vraiment un sérial-killer qui s’attaque aux bébés ? Plus étrange encore, Lena sent confusément que l’énigme de ses origines est liée à Erin et aux meurtres des enfants. Parviendra-t-elle à reconstituer son histoire et à percer le sombre secret de ses origines ?





références : 
 


    jeudi 7 avril 2011

    Wallander. La 2ème série télévisée.

    Wallander, l'inspecteur créé par Henning Mankell dans ses romans, avait déja fait l'objet d'une adaptation télé en série à la mode suédoise. Quoi d'extraordinaire : l'auteur est suédois, l'action se passe en suède et c'est un best seller sur place. La première série était agréable, très proche des romans mais pas très passionnante.ni particulièrement réussie visuellement (diffusée sur M6 et Paris Première (même groupe TV) sans grande publicité.)

    Etrangement, il a fallu une adaptation britannique de la BBC pour donner la vie à Wallander dans son identité suédoise : paysages, caractère des personnages et surtout leur humanité, lumière du court été et demie obscurité des saisons froides.
    Les séristes françaises essaient de nous faire croire qu'une série réussie, c'est une histoire valable mais c'est faux . En copiant uniquement les scénari américains ou anglosaxons, les résultats obtenus par les productions de TF1 sont pitoyables : gros salaires pour des acteurs recalés du cinéma ou venus de la série Z des téléfilms, réalisations baclées, diction annonée, prises de vues à sensation genre camescope, abus des prises nocturnes qui masquent la misère et créent l'artifice du mystère...
    La série wallander de la BBC est, elle, une réussite accomplie alors que l'intrigue est juste passble. L'image est réellement inventée, faite de couleurs saturées, d'un adoucissement des contours qui combat la sécheresse du numérique, de premiers plans qui occultent les fonds pour se focaliser sur les personnages.
    Les acteurs sont parfaits en tous points surtout dans la version originale en anglais, un paradoxe pour planter des personnages suédois. Kenneth Brannagh est splendide d'humilité face à ses partenaires, en policier conscient de ses faiblesses, de son viellissement, de son retour vers son histoire ou ses relations avec les autres.
    Les textes sont merveilleusement dits et on est à cent lieues des récitations à la française ou des VF désincarnées et connues dans d'autres personnages typés d'autres séries.
    Les acteurs souvent britanniques deviennent porteurs de la Suède dans leur transplantation sur le lieu qui leur donne sa légitimité.
    "Les morts de la saint Jean", qui serait le 3ème de la 1ère saison (Arte, janvier 2011)  peut représenter un challenge pour celui qui dirige les acteurs mais aussi un film passionnant pour le béotien qui ne connait pas les romans et n'a pas vu les premiers épisodes passés en début d'année sur la chaîne franco-allemande.
    Quel est ce commissaire Wallander éreinté qui semble condamné à relever les plaques d'immatriculation des voitures émergeant du ferry?
    Qu'essaie de lui dire son subalterne Kalle Svalberg , épuisé lui aussi bien que rentrant de congé, qui mentionne que les sentiments et le travail ne font pas bon ménage et qu'il se pose aujourd'hui des questions?
    Quand Svalberg est retrouvé mort chez lui, non pas suicidé comme on aurait pu le craindre mais abattu, Wallander se demande s'il n'aurait pu lui prêter plus d'attention. Et comment reprendre l'enquête sur la disparition de quelques jeunes "pas cools" sur laquelle bossait en solo le flic décédé et qui semblait l'intéresser au delà du professionnel?
    L'épisode est absolument formidable par son humanité, sa qualité de photo et de réalisation, la qualité de jeu des acteurs qui actualisent une intrigue datant de l'époque où les tueurs en série avaient la cote sans que cela nous barbe.
    Et oui, même avec une intrigue datée, on peut faire très bien au lieu de suivre la mode sans grand résultat.

    Note : la version doublée en français est d'assez bonne qualité mais souffre des défauts habituels : langage écrit utilisé à l'oral   ("je suis revenue CAR mes parents... dit une ado rebelle. Qui emploie "car" à l'oral?),  voix reconnaissables,  ambiance sonore stérile...

    A voir : OUI

     
    Les Enquêtes de l'inspecteur Wallander - Saison 1 - Épisode 3   sur Arte VOD 3.99euros
    Les morts de la Saint-Jean
    Le jour de la fête de la Saint-Jean, un groupe de jeunes gens coutumiers des soirées costumées disparait brusquement. Des cartes postales en provenance des quatre coins de l’Europe semblent prouver qu’ils ont improvisé un voyage… Mais une mère s’inquiète et prévient la police.Dubitatif, Wallander ne tarde pas à découvrir qu’un de ses fidèles coéquipiers est fatalement impliqué dans l’affaire… Une jeune fille aux tendances suicidaires l’aide à déterrer la vérité. Au fond, connaît-on vraiment les gens avec qui l’on travaille tous les jours ?