vendredi 8 novembre 2013

Série originale ou copie américaine?

 Alors qu'on a l'habitute en France de voir des séries françaises copier (mal)  les séries US, Les États-Unis rachètent régulièrement nombre de bonnes séries étrangères, non pas pour les passer telles qu'elles au spectateurs américains mais pur les refaire "au pays".
Au départ, la justification de remake était que les spectateurs américains ne voulaient ni sous-titres, ni doublages en anglais. On a admis ensuite que les américains voulaient voir dans les séries des endroits américains qu'ils pouvaient reconnaitre mais cette explication a tenu encore moins longtemps que la première. On peut certes considérer que le téléspectateur américain lambda est trop con pour imaginer ce que la vie peut-être en dehors des états-unis, on peut penser qu'il est trop égocentrique pour s'intéresser aux autres nations que la sienne, (le succès  hallucinant en France de "Trop Belle La Vie" ne démontre-t-il pas la même chose ici?), il ressort aussi que ne diffuser que des séries US aux états-unis, ne vanter que la littérature américaine, etc... est un réel ciment d'unité pour le peuple des états-unis qui conduit l'écrasante majorité locale à penser que le cinéma américain est le meilleur, les séries américaines les seules dignes d"intérêt et les États-Unis la seule vraie nation libre et démocratique au monde.
Chacun préfèrera l'hypothèse qui lui convient quant à cette volonté américaine de tout refaire à l'américaine alors que le monde netier voit les séries US dans leur cadre "naturel, il est souvent cruel pour les USA de
comparer les remakes américains à leur original :
  • Homeland fait, à mon avis, pâle figure quand on la compare à Hatufim  dont elle s'inspire de façon bien lointaine. Le personnage de l'enquêtrice est risible à force de mimiques ridicules et exagérées, le militaire soupçonné passe en quelques ssemaines de l'Irak aux élections sénatoriales, les relations humaines, amoureuses ou familiales sont stéréotypées et la menace terroriste est  ridicule quand on considère la réalité des attentats qui ensanglantent de temps à autre les états américains.
  • The Killing (2011-USA) est une version très fidèle de Forbrydelsen/The Killing/Le crime (2007_Danemark), l'original, à tel point qu'on ne voit aucun intérêt à ce remake tant la version originale se suffit à elle-même . Même paysages danois et américains, ambiance lugubre, etc...
  • Cold Case est, à mon avis,  une reprise aseptisée de "Waking The Dead/ Meurtres en Sommeil  (2000- Grande-Bretagne). Dans la reprise,  l'émotion finit par arriver grâce aux apports positif du remake : les flash-backs sur le passé, la chanson de fin qui permet de clore le "dossier froid" en représentant l'adieu final des enquêteurs à la victime à qui on a enfin rendu justice. Malheureusement, la série originale parait bien datée aujourd'hui et seuls ceux qui l'ont découverte sur Jimmy il y de nombreuses années en sont restés fans. Elle a été reprise depuis sur France2 et  Cherie25. A noter que la version d'origine, anglaise, a elle aussi de nombreuses saisons dont les dernières sont plus actuelles : les anglais aussi aiment les séries faites chez eux.
Pourtant les USA gagnent d'ores et déja la bataille entre la copie et l'original, quelle que soit la qualité de l'une ou de l'autre :
  • Décisions et mise en œuvre du remake se font dans un temps très court, la copie apparaissant souvent en international avant la version originale.
  • Il y a remake quand la qualité de l'original a attiré l'attention des compagnies américaines, mais en général, c'est plutôt le succès de la série originale qui décide de sa reprise. Aux scénaristes de se débrouiller avec l'américanisation des situations (1).
  • Le marketing est primordial quant à la promotion du futur remake. On peut davantage dépenser d'argent en publicité, teasing, buzz quand on fait le remake d"une série peu connue internationalement mais qui a fait un tabac dans un pays occidental : c'est déjà testé et approuvé par les téléspectateurs du pays d'origine. Aux scénaristes de se débrouiller avec l’américanisation des personnages (2).
  • Même si la série originale a fait un carton, le succès du remake USA conduira très rapidement à la production de saisons suivantes dans des délais bien plus court que partout ailleurs dans le monde : des centaines de scénaristes, acteurs, studios maitrisent parfaitement en Californie ce type de façon de travailler sur des séries à la mode US. Ainsi, les saisons suivantes d'un remake sortiront bien avant et seront plus attendues que celles de l'original ( La saison 2 d'Hatufim n'est pas encore traduite professionnellement en français alors qu' Homeland, la copie, travaille déja depuis octobre 2013 sur la 4ème saison qui sortira dans quelques mois.)  The Killing USA a commencé en 2011 seulement et travaille déjà sur la 4eme saison alors que The Killing (original-2007-danemark) n'en est qu'à la 3ème.
  • Les studios américains ont déjà des partenariats avec les télévisions du monde entier qui piochent chaque année dans leur catalogues, alors qu'une série danoise, israélienne ou espagnole devra se négocier à l'unité pour arriver dans chaque pays.
Ce n'est donc pas sur la publicité qu'il faut compter pour tomber un jour sur ces excellentes séries originales qui ont pu pousser les studios américains à sortir le carnet de chèques pour s'en approprier le droit au remake :
  • Arte a sorti Hatufim (1ère saison) à peu près au moment ou Homeland (le remake US) arrivait en France sur chaine à abonnement (canal+) puis sur chaine privée (D8, groupe Canal+). En revanche, la saison 2  de Homeland déja diffusée alors que la saison 2 de Hatufim, l'original, ne se trouve guère qu'en Hebreu ou en doublage artisanal français : erreurs de traductions, contresens et fautes de français à prévoir et certainement pas en VOD légale...
  • Meurtres en Sommeil est pratiquement inconnu alors que Cold Case a fait un tabac même si la veine semble épuisée. Il est vrai que la série originale devait expliquer en 2000 ce qu'était l'ADN ou les échanges de particules sur les lieux de crimes alors que Cold Case ne fait que les utiliser. Dans l'actualité aussi, ce n'est que depuis quelques années que la justice française semble s'est penchée sur de vieilles affaires avec la technologie d'aujourd'hui : en synchro avec Cold Case? Au royaume uni, une unité spéciale est médiatisée depuis 2000... comme la série anglaise.
Pour découvrir ces séries originales plutôt intéressantes, il faudra donc faire soi-même quelques recherches, ou parler avec les passionnés.

Sur ce site, je vous parlerai bientôt d'une série européenne policière parfaitement maitrisée, reprise récemment aux USA mais pas encore francisée dans sa version US , une série qui m'a vraiment tenu en haleine en une dizaine d' épisodes qui finiront bien tristement la saison1.
Son nom : BROEN/BRON/ The Bridge (Danemark)


Alain Lacour / Harlem, NYC, usa







http://www.allocine.fr/series/ficheserie_gen_cserie=3863.html

    bonus séries : 3 couvertures DVD divx  : CSI Miami / Les experts : saison 5, saison 6, saison 7 en français

    csi miami les experts cover divx saison 6

    csi miami les experts cover divx saison 7

    csi miami les experts cover divx saison 5

    Aucun commentaire:

    Enregistrer un commentaire