mercredi 27 mai 2015

Les Français croient encore avoir raison contre les autres européens lors de l'Eurovision 2015

En regardant le concours Eurovison 2015 en différé, j'ai été agréablement surpris par la prestation française de Lisa Angell , la chanson, l'émotion déclenchée.

Je me suis pourtant demandé si les 9% d'européens qui comprennent au moins un peu le français en dehors de la France (qui ne pouvait pas voter pour elle) suffiraient pour faire arriver 1ere cette chanson émouvante. Qui va voter sans savoir si la chanteuse n est pas en train d'appeler à la guerre sainte, à la fin du monde ou à la hausse des impôts?
  • Quand on veut être compris des gens qu'on veut toucher, la moindre des politesse est de s'adresser à eux dans une langue qu'ils peuvent comprendre et on aura compris que le français est loin d'être cette langue.On peut inclure un couplet et un refrain en anglais, langue comprise par 51% des européens et que dire quand on invite l'Australie!Même un couplet en allemand serait compris par davantage de votants qu'en français ( 80 millions d'européens parlent allemand tous les jours et plus de 110 millions d'autres européens le connaissent en 2eme langue en dehors de la France.
  • Hier encore, des employés de France Télévision disaient que la France faisait tout pour éviter de gagner afin de ne pas avoir à payer les festivités l'année suivante. Stéphane Berne a assuré que le spectacle est en vérité financé par tous les pays de l'union : nos défaites ne sont donc pas sciemment organisées.
  • Lisa Angell pense qu'il s'agit de boycott politique  : on peut donc en déduire que c'est bien à la prise de décision que le problème se trouve et que nos décideurs sont peut-être les champions dans leur marigot personnel, entourés de leur conseillers mais que lorsque les sélectionneurs français accepteront de faire le choix d'une bonne équipe anglophone, on saura vraiment en 2 ou 3 ans si la France est boycottée pour des raisons politiques, géopolitiques ou si le choix de prestations inadaptées était la raison de ces innombrables échecs successifs .
  • Les pays privilégiés qui sont qualifiés d'office pourraient également abandoner cette prérogative et accepter l'égalité avec les autres en participant aux éliminatoires. 
Le fait que nos commentateurs et bien d'autres professionnels des médias ont pu faire croire à Lisa Angell que tout avait été fait pour le mieux est aussi cruel que de faire croire à un gagnant de téléréalité qu'il est un génie et que les gens l'aimeront toujours.


Alain Lacour / Paris, France

lire aussi :   La France incapable de respecter l'Eurovision.